Édith Piaf – Le Billard electrique (1961)
Vidéo et paroles

By | 20 juin 2017

Paroles de la chanson « Le Billard electrique »
chantée par Édith Piaf

( Texte : Louis Poterat   Musique : Charles Dumont )

 

  1   «Pas la peine de suivre l’aiguille.»,
  2   Dit le patron du bar,
  3   «Ça n’avance à rien
  4   Elle est en retard !
  5   Va jouer aux billes
  6   Ça passe le temps et ça fait du bien…»

  7   Il met ses vingt balles dans la mécanique
  8   Un déclic !
  9   Les billes sautent au garde-à-vous !
 10   La première bondit comme une hystérique.
 11   Ça cavale, ça sonne, ça s’allume partout !
 12   Ding ! Ding ! Ça crépite comme une mitraillette
 13   Ding ! Un œil fait «tilt»… Ding ! Une bouche fleurit !
 14   Une pin-up s’éclaire des pieds à la tête
 15   Au fond de la vitrine en verre dépoli.
 16   Cent mille ! C’est le ballet des nombres magiques !
 17   Deux cent ! Re-ding-ding ! !
 18   La bille n’écoute pas…
 19   Elle baisse dans le couloir comme prise de panique
 20   Zut ! Raté !… Huit heures…
 21   Elle ne viendra pas…

 22   «A quoi sert de guetter la porte ?»,
 23   Dit le patron du bar,
 24   «Faut pas s’énerver
 25   Vous êtes beau gosse
 26   Elle, elle est pas morte !
 27   Une de perdue, dix de retrouvées…»

 28   Il remet vingt balles dans la mécanique.
 29   De ses doigts crispés, il tend le ressort.
 30   La bille sème partout des flashes électriques,
 31   Pas autant, pourtant,
 32   Qu’ ‘y en a dans son corps…
 33   Ah ! La sacrée garce ! Elle ira quand même…
 34   Re-ding ! Ding ! Ça y est !
 35   Dans l’ trou des cinq cent ! ! !
 36   Une partie à l’œil, il comprend le système
 37   Et ding ! Et re-ding ! ! Ça devient angoissant…
 38   Ding ! Ding ! Il s’agrippe, il secoue, il cogne…
 39   Ding ! Comme si c’était…
 40   «Holà ! Faudrait voir… !
 41   Il va tout casser», dit le patron qui rogne
 42   Zut ! Le jeu s’éteint !… Neuf heures…
 43   Plus d’espoir…
 44   Il s’excuse, il s’en va livide,
 45   Les nerfs détendus, mais le cœur si gros.
 46   «Il va jouer ailleurs»,
 47   Dit le patron candide
 48   «Il va jouer ailleurs, ou bien se foutre à l’eau…»

 49   Ding ! Cent mille ! Ding ! Ding ! Deux cent mille !
 50   Trois cent ! Quatre cent !
 51   Cinq cent mille !
 52   Ding ! Ding ! Ding ! Re-ding ! Ding ! DING !… TILT ! ! !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *