Félix Mayol – Viens poupoule
Vidéo et paroles

By | 1 mai 2017

Paroles de la chanson « Viens poupoule »
chantée par Félix Mayol

( Texte : Adolph Spahn   Adaptation française : Alexandre Trébitsch, Henri Christiné   Musique : Adolph Spahn )

 

  1   Le sam’di soir, après l’ turbin l’ouvrier parisien
  2   Dit à sa femm’: comme dessert
  3   J’ te paie l’ café concert
  4   On va filer bras d’ ssus bras d’ ssous
  5   Aux gal’ries à vingt sous
  6   Mets vite un’ rob’ faut t’ dépêcher
  7   Pour être bien placés
  8   Car il faut
  9   Mon coco
 10   Entendre tous les cabots

 11   Viens poupoule, viens poupoule, viens !
 12   Quand j’entends des chansons
 13   Ça m’ rend tout polisson
 14   Ah ! viens poupoule, viens poupoule, viens !
 15   Souviens-toi qu’c’est comm’ça
 16   Que j’ suis dev’nu papa.

 17   Avec sa femme un brave agent
 18   Un soir rentrait gaiment
 19   Quand tout à coup, jugez un peu,
 20   On entend des coups d’ feu
 21   C’était messieurs les bons apach’s
 22   Pour s’ donner du panach’
 23   Qui s’envoyaient quelques pruneaux
 24   Et jouaient du couteau
 25   L’ brave agent
 26   Indulgent
 27   Dit à sa femm’ tranquill’ment

 28   Viens poupoule, viens poupoule, viens !
 29   Pourquoi les déranger
 30   Ça pourrait les fâcher Ah !
 31   Viens poupoule, viens poupoule, viens !
 32   N’ te mets pas en émoi
 33   Ils s’ tueront bien sans moi

 34   Deux vieux époux tout tremblottants
 35   Marient leurs p’tits enfants
 36   Après le bal vers les minuit
 37   La bonne vieille dit
 38   A sa p’tit’ fill’ tombant d’ sommeil:
 39   J’ vais t’ donner les conseils
 40   Qu’on donn’ toujours aux jeun’s mariés
 41   Mais l’ grand pèr’ plein d’ gaîté
 42   Dit doucement:
 43   Bonn’ maman
 44   Laisse donc ces deux enfants

 45   Viens poupoule, viens poupoule, viens !
 46   Les petits polissons
 47   N’ont pas besoin d’ leçons
 48   Ah !
 49   Viens poupoule, viens poupoule, viens !
 50   Demain matin ma foi
 51   Ils en sauront plus que toi

 52   Ah ! viens poupoule, viens poupoule, viens !
 53   Souviens-toi qu’c’est comm’ça
 54   Que j’ suis dev’nu papa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *