Les Frères Jacques – L’inventaire (1957)
Présentation, vidéo, paroles et mémo FLE

By | 8 août 2017
Archives du site, article #14
 
Toujours de Jacques Prévert, et toujours extrait du premier des trois CD de ce coffret intitulé L’âge d’or de Saint-Germain-des-Prés, L’inventaire est un texte de Paroles très amusant à lire. Il s’agit à proprement parler d’un inventaire, d’une énumération d’objets, d’endroits, de personnes, d’animaux, de concepts et même de livres sans relation les uns avec les autres et à ce titre il s’apparente à l’écriture surréaliste. Mais on observe aussi une progression numérique, irrégulière, irrévérencieuse (la proximité de Six ou sept péchés capitaux et de Trente-deux positions, mais aussi mystérieuse : n’y aurait-il pas quelque ordre caché, un peu comme dans certaines poésies de Raymond Queneau, ce qui rendrait ce texte aussi proche de l’Oulipo que du surréalisme. Amusant à lire donc, mais comment le chanter ? Certes, la musique de Joseph Kosma, le complice de Prévert, a son importance, mais bien moins que la perfection absolue de l’interprétation des Frères Jacques. Sur une mélodie jouée au piano avec sobriété, les quatre chanteurs, parfois en solo, parfois en duo, en trio ou tous ensemble, inventent une quantité de variations de timbres et de rythmes qui accentuent l’incongruité de cet inventaire.
 
(Archives du site : cet article a été écrit en 2011, dans la toute première version de ce blog.)
 




Paroles de la chanson « L’inventaire »
chantée par Les Frères Jacques

( Texte : Poème de Jacques Prévert   Musique : Joseph Kosma )

 

  1   Une triperie
  2   Deux pierres trois fleurs un oiseau
  3   Vingt-deux fossoyeurs un amour
  4   Le raton laveur
  5   Une madame untel
  6   Un citron un pain
  7   Un grand rayon de soleil
  8   Une lame de fond
  9   Un pantalon
 10   Une porte avec son paillasson
 11   Un Monsieur décoré de la légion d’honneur
 12   Le raton laveur
 13   Un sculpteur qui sculpte des Napoléon
 14   La fleur qu’on appelle souci
 15   Deux amoureux sur un grand lit
 16   Un carnaval de Nice
 17   Une chaise trois dindons un ecclésiastique
 18   Un furoncle une guêpe
 19   Un rein flottant
 20   Une douzaine d’huîtres
 21   Une écurie de courses
 22   Un fils indigne
 23   Deux pères dominicains
 24   Trois sauterelles un strapontin une fille de joie
 25   Trois ou quatre oncles Cyprien
 26   Le raton laveur
 27   Une mater dolorosa deux papas gâteau
 28   Trois rossignols deux paires de sabots cinq dentistes
 29   Un homme du monde
 30   Une femme du monde
 31   Un couvert noir deux cabinets
 32   Deux petite suisses un grand pardon
 33   Une vache un samovar
 34   Une pinte de bon sang
 35   Une monsieur bien mis un cerf volant
 36   Un régime de bananes une fourmi une expédition coloniale
 37   Un cordon sanitaire trois cordons ombilicaux
 38   Un chien du commissaire un jour de gloire
 39   Un bandage herniaire
 40   Un vendredi soir
 41   Une chaisière un œuf de poule
 42   Un vieux de la vieille
 43   Trois hommes de guerre
 44   Un François premier
 45   Deux Nicolas II
 46   Trois Henri III
 47   Le raton laveur
 48   Un père Noël
 49   Deux sœurs latines
 50   Trois dimensions
 51   Mille et une nuits
 52   Sept merveilles du monde quatre points cardinaux
 53   1 2 3 4 heures précises douze apôtres
 54   Quarante-cinq ans de bons et loyaux services
 55   Deux ans de prison six ou sept péchés capitaux
 56   Trois mousquetaires
 57   Vingt mille lieues sous les mers
 58   Trente-deux positions
 59   Deux mille ans avant Jésus-Christ
 60   Cinq gouttes après chaque repas
 61   Quarante minutes d’entracte
 62   Une seconde d’inattention
 63   Et naturellement
 64   Le raton laveur




Pour les profs de Français Langue Etrangère

La vidéo que j’ai choisie présente une illustration pour chacun des éléments de l’inventaire, en cela elle peut servir de base à de nombreux exercices de vocabulaire. Il est possible par exemple de commencer par montrer la vidéo sans le son et de faire trouver à la classe, ou à des groupes d’apprenants, les mots représentés : triperie (le mot est écrit), pierres, fleurs, oiseau, pain, citron, sans oublier le raton laveur ! Ensuite on peut faire deviner les mots entendus, en insistant sur les substantifs, ou sur les déterminants (presque toujours « un », qui est ici un numéral et non un article, même lorsque c’est inattendu comme dans « un carnaval de Nice », mais « le » pour un élément supposé connu (« le raton laveur ») et les numéraux « deux », « trois », « quatre » … « vingt mille ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *