Michel Polnareff – Beatnick (1966)

By | 26 juillet 2017
Archives du site, article #1
 
Je viens d’acheter un livre. Comme beaucoup de livres japonais consacrés au rock sa couverture présente un titre écrit uniquement en anglais : Acid Folk – selected about 500 titles of vinyls & CDs. Il fait partie d’une collection, et même d’un ensemble de collections proposées par différents éditeurs, de titres au format similaire, très maniable et agréable à lire, présentant en général 500 disques commentés. On trouve tous les genres imaginables: j’ai d’ailleurs acheté La pop africaine et La guitare de jazz en même temps.
 
A vrai dire, avant d’ouvrir ce livre je n’avais pas une idée très précise de ce que le folk psychédélique représentait : les tout premiers albums présentés sont de T-Rex, Syd Barrett, Donovan… C’est bizarre, je ne les mettais pas exactement dans la même catégorie, mais je suis loin d’être un spécialiste. Je ne vais pas tout passer en revue, mais ce qui me plaît dans ce livre, c’est la proximité de nom archi-connus et d’autres beaucoup plus obscurs. Il y a 5 chapitres, que je traduis littéralement : d’abord le folk psychédélique britannique (des années 60 et 70), puis le folk psychédélique américain (même époque), le folk psychédélique des années 80 et 90 et pour finir celui du 21e siècle. Bon, mais ça fait 4. Le cinquième chapitre, le troisième dans le livre, est consacré au folk psychédélique alternatif des années 60 et 70. Et ça m’intéresse beaucoup.
 
Le chapitre « Alternative acid folk », regroupe un ensemble d’artistes dont la caractéristique commune est de n’être ni britannique, ni américain. On trouve donc des musiciens aussi différents que José Féliciano et Amon Düül (attention, pas Amon Düül II, qui est dans un volume consacré au rock progressif). On trouve de nombreux musiciens japonais, mais aussi et surtout plusieurs chanteurs français.
 
Et qui sont ces chanteurs folk psychédéliques ? Eh bien, à côté de musiciens qui me semblent assez bien convenir à cette étiquette, comme Catherine Ribeiro + Alpes, on trouve les noms de Françoise Hardy, Michel Polnareff ou de Brigitte Fontaine.
 
Je reviendrai très bientôt sur Brigitte Fontaine. En attendant, je vous propose Beatnickune des premières chansons de Michel Polnareff, qui est sortie sur la face B de son premier 45 tours. Je ne l’aurais pas qualifiée de psychédélique, mais j’avoue aimer le paradoxe de cette chanson, utilisant la guitare acoustique avec agressivité (enregistrement proche de la saturation) pour chanter un manifeste pacifiste.

(Archives du site : c’est avec ce texte, écrit en 2011, que j’ai commencé mon premier blog en français, blog dans lequel je croyais que j’allais surtout présenter les différents styles musicaux de la chanson française.)
 

Paroles de la chanson « Beatnick »
chantée par Michel Polnareff

 

  1   Fini le temps de la discorde
  2   C’est la guitare à douze cordes
  3   Qui est son passeport
  4   Du sud au nord
  5   Dès que l’été revient
  6   Il met dans ses bagages
  7   L’amitié pour langage
  8   Il a envie de voir le monde
  9   Et de savoir pourquoi il gronde
 10   Ce vagabond aux cheveux longs
 11   Le ciel lui appartient
 12   Bien au-delà des villes
 13   Il va chercher son île

 14   Il a vingt ans et dans ses veines
 15   L’espoir de voir tomber les chaînes
 16   Il a un drapeau sur le sac à dos
 17   Mais il ne cesse de chanter
 18   Il n’y a plus de frontières
 19   Tous les hommes sont des frères
 20   Les jours où la faim de tenaille

 21   Même si le ventre creux il défaille
 22   S’il voit un chien sur son chemin
 23   Il partagera son pain
 24   Et plus tard sur la route
 25   Ils seront deux sans doute

 26   Malgré tous ses airs de sauvage
 27   Une fille mettra son cœur en cage
 28   Pour elle enfin jusqu’au matin
 29   Il chantera sans fin
 30   Dieu que la vie est belle
 31   Quand l’amour nous appelle
 32   Fini le temps de la discorde
 33   C’est la guitare à douze cordes
 34   Qui est son passeport
 35   Du sud au nord
 36   L’amitié est son droit
 37   Elle dort dans ses bagages
 38   Avec sa fleur de l’âge

 39   Fini le temps de la discorde (bis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *